A propos de la position de couchage et de la prévention de la Mort Inattendue du Nourrisson

 

http://naitre-et-vivre.org/plagiocephalie-couchage-dos

Ce que les pleurs de bébé font au cerveau des parents  -

Des chercheurs canadiens ont mis en évidence la façon dont les pleurs de bébé - insupportables aux oreilles du commun des mortels - conduisent le cerveau des parents à travailler leur souplesse cognitive.

Le cerveau des parents possède une sensibilité toute particulière aux pleurs de leur rejeton. ©DIDIER PALLAGES / AFPLe cerveau des parents possède une sensibilité toute particulière aux pleurs de leur rejeton. ©DIDIER PALLAGES / AFP
"Comment une si petite chose peut-elle produire autant de décibels ?" C'est l'une des questions qu'on se pose face à certains nouveau-nés encore tout fripés et pourtant si bruyants. Parfois insupportables aux oreilles du commun des mortels, les pleurs d'un bébé conduiraient à modifier la programmation neurobiologique du cerveau de ses parents, selon une équipe du département de psychologie de l'Université de Toronto. Ces derniers se sont en effet demandés quel effet les pleurs de bébé ont sur le cerveau de ses pauvre parents ? Et dans quel but ? L'équipe du Dr David Haley met en évidence que ces cris, en plus de retenir l'attention, engagent une modification spécifique des processus neuronaux et des fonctions cognitives corrélées. En particulier ceux qui permettent de prendre une décision.

Allaitement: un besoin essentiel d'être accompagnées par des professionnels ou par des pairs 


Une étude américaine du 23-09-2013, faite sur 532 mères primipares, publiée dans le journal Pédiatrics, montre à quel point le conseil et l'accompagnement à l'allaitement maternel sont importants . Elle met en évidence , pour 92% des mères, des difficultés très précoces, elles mêmes directement associées à un risque demultiplié d'abandonner l'allaitement.

Les mères qui ont rapporté, peu de temps après la naissance, des préoccupations au sujet de l'allaitement maternel sont prés de 10 fois plus susceptibles d'arrêter l'allaitement maternel dans les 2 mois.

Les problèmes évoqués sont la difficulté "à vérouiller le bébé au sein" (52%), la douleur(44%) et la quantité de lait (40%)

 

 

A retrouver (en anglais ) sur Breastfeeding Concerns at 3 and 7 days Postpartum and Feeding Status at 2Months

 

L'allaitement maternel réduit le risque d'asthme chez l'enfant

L'examen de plus d'une centaine d'études menée sur plus de 250 000 bébés suivis sur plus de 30 ans confirme que l'allaitement maternel durant 6 mois permet de réduire le risque d'asthme chez l'enfant. Cette méta analyse, publiée le 08 avril 2014 par Prévention Américan Journal of Epidemiology, associe l'allaitement maternel à une rédustion de 22% du risque d'asthme pour l'enfant.

Breastfeeding and Childhood Asthma:Systematic Review and Meta-Analysis

 

Magnifique conférence sur l'attachement: Nicole Guédeney Pedopsychiatre...à écouter

 

www.youtube.com/watch?v=Vg04KWHWH50